LES GESTES QUI SAUVENT

Mis à jour : juin 8

Après une formation initiale de sauveteur secouriste du travail ou un MAC SST (maintien et actualisation des compétences) le stagiaire oublie la plupart des gestes appropriés parce qu'il ne s'entraine pas par la suite. Or c'est la répétition et l'apprentissage qui lui permettront de les maîtriser. Aussi acquérir la dextérité, dompter le stress négatif ou exagéré s'il est emmené à intervenir.


La vraie sécurité dans la vie est de savoir si l'on s'améliore d'une façon ou d'une autre chaque jour que Dieu fait. Le meilleur moment pour tuer un monstre, c'est quand il est petit. Agissez maintenant pour ne pas laisser les problèmes grandir.

Avertissement : Revisionnez ces vidéos le plus régulièrement possible pour maîtriser le domaine du SST et monter en compétence.

La protection et l'alerte

Les malaises



Malaise diabétique



La position latérale de sécurité PLS



Le GASP


Il est important de savoir reconnaître le gasp pour débuter la réanimation cardio-pulmonaire. C'est ce qui justifie le fait d'observer, d'écouter, de sentir la respiration de la victime pendant 10 secondes. Car le gasp est un mouvement respiratoire agonique, bruyant, lent, laborieux, inefficace, anarchique qui se produit dans 40% des arrêts cardiaques venant de se produire.


La victime ne respire pas. Massage cardiaque RCP







Pose du défibrillateur semi automatique DSA




La victime saigne ou saignement abondant



Désobstruction des voies aériennes




Les plaies, les brûlures et les traumatismes



Pose du garrot



Nota bene : En s'entrainant aussi régulièrement que possible, on devient meilleur.

A vous de jouer !

 

Tél : 06 51 79 67 26

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter

©2020 par RETEX-KAIZEN.