COLIS SUSPECT : MENACE AVÉRÉE OU FAUSSE ALERTE ?

Mis à jour : juin 9

Menace avérée ou fausse alerte est une question essentielle à se poser après la découverte d'un colis abandonné sur votre site. Faire le lien entre la théorie et la pratique grâce au retour d'expérience.




Le plus souvent, après la découverte d'un colis suspect, après la levée de doute, l'on conclut à une fausse alerte et on arrête tout sans se poser plus de questions.

Nous avons vu dans dans un précédent article (dans le mode opératoire de l'adversaire) que ce dernier teste les capacités de réaction de l'équipe de sécurité. Ce qui veut dire que : même si l'on a conclu à une fausse alerte parce que le colis ne constitue pas une menace avérée, il est de rigueur de collecter des informations sur sa présence sur le lieu précis, chercher à comprendre comment il est arrivé à être abandonné et de quelle manière il a été abandonné.


Pour ce faire, utilisez le RETEX ou le retour d'expérience pour en tirer des enseignements, à travers la méthode du QQOQCCP.





Le QQOQCCP va se décomposer de la manière suivante :

  • Qui a abandonné le colis ?

  • Quoi : à quoi ressemble le colis ?

  • est-ce que le colis a été abandonné pour comprendre le choix de ce lieu.

  • Quand est-ce que le colis a été abandonné ? c'est à dire depuis quelle heure ?

  • Comment le colis a été déposé ? analyser le comportement de la personne qui l'a déposé (regardait-il à gauche et à droite ? est-il parti en courant ou en marchant rapidement après l'avoir déposé etc...)

  • Combien étaient-ils ? s'il était seul ou plusieurs individus (communiquaient-ils par des gestes ?)

  • Pourquoi le colis a-t-il été abandonné ? (est-ce qu'il existe des raisons valables ?)

En faisant ce travail, il est probable de faire des découvertes inattendues, surtout si le colis a été déposé exprès. Cela vous permettra aussi d'analyser les comportements des différents acteurs (agents de sécurité, personnels internes, divers responsables) de la découverte du colis jusqu'au traitement de l'information par la hiérarchie.

Dans tous les cas, quelque soit l'issue, vous en sortirez grandi à chaque niveau. Même si vous concluez à une fausse alerte, apprenez de l'incident, encouragez vos agents à s’imprégner de la notion du retour d'expérience.

Il est aussi important d'emmener vos agents de sécurité à arrêter de dissocier la théorie et la pratique, d'arrêter de croire que le terrain est différent, que c'est un monde à part car la théorie et la pratique sont des sœurs siamoises.

NB : Un autre point essentiel à l'adresse des responsables de site, chefs d'équipe et chefs de poste : encouragez vos agents à discuter entre eux des problématiques liées à leur métier, à lire régulièrement des écrits sur la sécurité, les livres de sécurité, tous les supports liés au métier de la sécurité, les consignes de sécurité, le guide de l'INRS sur le secourisme etc...

Nota bene : Lorsque vous établissez un périmètre de sécurité, abritez-vous derrière un plan dur. Car si vous regardez le colis suspect, sachez dans ce cas que le colis aussi vous regarde.



 

Tél : 06 51 79 67 26

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter

©2020 par RETEX-KAIZEN.